Une mise à mort royale. [ Aïdune & Erèbe ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 ::  :: ✧ La Steppe
MessageSujet: Une mise à mort royale. [ Aïdune & Erèbe ] Mar 28 Nov - 22:24
L'herbe habituellement grisâtre de la plaine était, ce matin là, couverte d'une fine pellicule de rosée. Les fines gouttelettes rendaient ce lieu habituellement triste, sombre et effrayent aussi scintillant qu'on l'aurait cru couvert de diamants. L'aube s'était levée depuis peu et c'est un soleil d'été polaire qui éclairait la grande steppe d'Ismàr.

Aïdune était assise sur un rocher en hauteur. Elle avait les yeux clos et écoutait le vent avec un air mélancolique sur le visage. Elle laissait la douce brise d'été Ismàrienne lui glisser sur les écailles, lui arrachant de temps à autre quelques frissons. Sa queue pendait d'un côté du rocher, ses muscles devenus fort par le travail d'esclave c'étaient détendus. Elle se sentait bien et apaisée, à l'écoute des sons de la foret.

Ce fut des cris d'oiseaux paniqués qui la tirèrent de sa méditation. Elle ouvrit brusquement les yeux et il fallut quelque instant à ses pupilles pour s’adapter à la luminosité ambiante, quoique faible. Son regard reptilien chercha vainement l'auteur de cette agitation. Rien. Juste le silence...
Aïdune n'aimait pas ça.
Malgré son caractère parfois un peu solitaire, elle n'aimait pas ce silence inapproprié. Ses muscles se tendirent et elle se leva sans vraiment s'en rendre compte. Ses écailles se hérissèrent.
Le danger approchait...

Un seul cris suffit, et elle compris.
Une traque...
Une traque funeste et barbare qu’idolâtrait presque tout les purs d'Ismàr.
Une traque aussi épouvantable qu’écœurante pour le cœur de chaque esclave.
Une traque à l'hybride.

Le museau de la dragonne se plissa sous un masque de dégoût pur tandis que son cœur se mit à battre plus vite. Deux sentiments contradictoires naquirent dans son esprit. Elle avait le choix. Aider cet inconnu qui lui semblait plus proche que tout les visages familiers qu'elle pouvait bien connaître. Ou bien ignorer cette mise à mort, sauvant sa peau par la même occasion... Un véritable dilemme. Un choix qui n'était jamais infligé à un pur, quel qu'il soit. Mais elle n'était pas une pure. Elle était comme cet '' animal '' traqué. Elle était comme cette créature encore plus honteuse que du bétail ! Une hybride.
La haine commença à tendre les traits de la dragonne verte. Si seulement elle avait pu cracher du feu comme dans les contes pour enfants... Mais Aïdune ne crachait pas de feu. Elle n'avait pas de pouvoir. Elle n'était qu'une hybride. Un être indigne du regard des dieux. Une vie remplaçable parmi tant d'autre...

Les larmes de fureur lui montèrent aux yeux tandis qu'elle s'assit de nouveau son rocher, se maudissant de sa lâcheté. Son choix était fait, la vie. La vie au prix de celle d'un autre. La dure vie de la nature...
Au fond, nous sommes tous des bêtes. Égoïstes, centré sur notre propre survie...
Ses griffes crissèrent sur la pierre tant ce choix lui coûtait.
Elle les entendaient. Ils ne devaient pas être loin. Elle percevait leurs voix :

« Allez-y monseigneur ! Attrapez cette bête !
- Oh oui Sweden !
- Cette créature doit être punie !
- S'enfuir de la cour royale, non mais quel déshonneur ! »


Aïdune ouvrit les yeux, surprise. Sweden ? Elle dégluti péniblement. Le monarque d'Ismàr était, à l'instar d'Ulfùr, un personnage bien froid. S'il se déplaçait pour poursuivre un hybride échappé, ce dernier risquait de passer un mauvais quart d'heure... Ce ne devait être qu'un divertissement. De quoi occuper la cour. Des bêtes assoiffés de sang hybride.
Une nouvelle moue de dégoût monta au visage la dragonne. Quel qu'il soit, cet hybride risquait bien de vivre ces derniers instant ici... Devant tout les nobles d'Ismàr réclamant sa tête.

Avec aversion, Aïdune promena rapidement son regard sur ces animaux variés.
Et ça se dit civilisé ?! Quel bande de barbares... La moindre goutte de sang les excitent !
Elle remarqua tout de même que quelque silhouettes se détachaient du groupe. Des nobles qui, de toute évidence, n'avait aucune envie d'être là...
De là ou elle était, l'hybride verte ne pouvait pas déchiffrer leurs visage, mais elle se doutait bien que certains devaient partager ses pensées, sa honte de laisser faire cet acte injuste ! A moins qu'ils ne ressentent rien devant ce terrible carnage ?
La jeune dragonne ne pouvait pas le savoir. Elle était trop loin, elle ne voyait rien, sa vision était bouchée par des branchages.
Aïdune
avatar

Feuille de personnage
Personnages:
PersonnagesNomRaceClan
Perso 1AïduneHybrideIsmariens
Perso 2XXX
Perso 3XXX
Perso 4XXX
Perso 5XXX

Experience: 0
 
 
Messages : 24
Date d'inscription : 08/08/2017
Revenir en haut Aller en bas
Une mise à mort royale. [ Aïdune & Erèbe ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Mort à 19 ans à cause du "défi facebook"
» Mise à mort d'Azael.
» Précieuse's mise à mort (Page & Lucy)
» mission: "Mise à mort"
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ✧ La Steppe-
Sauter vers: